Kitshop Aéroporté, en ligne!
Visit our online store & check out all our stuff!

Soutien social aux victimes de stress opérationnel
If you've served & you're hurting, we can help

Musée des Forces Aéroportées Canadiennes
CAFM

Porter rouge Vendredi

 

- Vieilles Nouvelles -

 

Monument à soldats aéroporté à être construit

------------------------------------------------------------------

Étudiez gratuitement à l’étranger avec la Fondation Vimy

Le prix du pèlerinage Vimy

Le prix du pèlerinage Vimy reconnait les actions faites par les jeunes (14 à 17 ans) qui font preuve d’un dévouement exceptionnel, de contributions positives, d’actes remarquables, d’actes de courage ou de leadership. Leurs actions ont pu aider leurs pairs, leur école, leur communauté, leur province ou leur pays.  Le prix du pèlerinage Vimy propose un programme éducatif d’une semaine, entièrement financé,  à Vimy en France pour en apprendre davantage sur les efforts considérables déployés par le Canada lors de la Première Guerre mondiale. Cette semaine, prévue pour le début du mois d’avril 2014.

Vous pouvez postuler au  http://www.histoirecanada.ca/Awards/Other-Awards/Vimy-Pilgrimage

Les formulaires de demande pour le Prix du pèlerinage Vimy  doivent être reçus au plus tard le 11 novembre à minuit.

------------------------------------------------------------

Début de la Campagne du coquelicot de la Légion royale canadienne
Déclaration de l’honorable Jim Karygiannis, député
de Scarborough-Agincourt et porte-parole libéral
pour les anciens combattants

Tous les ans, du dernier vendredi d’octobre au jour du Souvenir, la Légion royale canadienne tient la Campagne du coquelicot.

À la suite des bombardements d'artillerie de la Première Guerre mondiale, qui avaient détruit presque toute la végétation, une fleur sauvage particulièrement vivace, le coquelicot, s’est mise à pousser. C’est de la couleur de cette fleur, qui rappelait aux soldats tout le sang répandu sur ce même champ de bataille, que s’est inspiré le Canadien John McCrae pour écrire son célèbre poème Au champ d’honneur. À son tour, le poème a été la source d’inspiration de la Campagne du coquelicot de la Légion royale canadienne.

Le 5 juillet 1921, la Great War Veteran’s Association of Canada, l’ancêtre de la Légion royale canadienne, a officiellement adopté le coquelicot comme symbole du souvenir.

Le coquelicot symbolise la reconnaissance des sacrifices faits au nom de la liberté et établit un lien entre les générations.

En 2012, 18 millions de coquelicots ont été portés au Canada, ce qui a permis de recueillir plus de 12 millions de dollars pour les programmes et les services qu’offre la Légion royale canadienne afin d’appuyer les anciens combattants et leurs familles.

À ce moment de l’année, nous nous souvenons des hommes et des femmes qui ont fait le sacrifice suprême pour notre liberté et notre façon de vivre.  En portant le coquelicot comme symbole du souvenir, il importe de ne pas oublier ceux qui vivent avec les blessures physiques et mentales subies dans leur lutte pour notre mode de vie. Leur sacrifice n’a peut-être pas été le sacrifice suprême, mais ils ont payé et paient encore un lourd tribut pour nous.

En tant que porte-parole libéral pour les anciens combattants, j’encourage tous les Canadiens à faire un don à la Campagne du coquelicot et à porter fièrement ce symbole du souvenir.

Tous les anciens combattants, les hommes et les femmes qui ont répondu à l’appel de leur pays et qui ont mis leur vie en jeu pour nous, méritent notre profonde gratitude et notre plus grand respect.

----------------------------------------------------------------

Ordre de Pavot de Robe

----------------------------------------------------------------

Canadian Forces Dress Regulations (PDF)

-----------------------------------------------------------------

Disinvite the PM from Veteran's Day events

-----------------------------------------------------------------

M. Karygiannis déçu par le discours du Trône

OTTAWA - L’honorable Jim Karygiannis, député de Scarborough—Agincourt et porte-parole libéral pour les anciens combattants, s’est dit déçu que le discours du Trône du gouvernement conservateur ne rende qu’un éloge stérile aux hommes et aux femmes qui ont tant donné pour défendre leur pays : nos anciens combattants.

« Le gouvernement a dit qu’il « n’oublie pas les promesses faites à ceux et celles qui ont défendu le Canada avec fierté ». Mais il ferme des bureaux d’Anciens Combattants Canada et met des gestionnaires de cas à pied, a précisé M. Karygiannis. S’il veut vraiment honorer les promesses qu’il a faites à nos anciens combattants, il devrait plutôt réduire la bureaucratie et veiller à ce que chacun d’entre eux ait accès à tous les programmes auxquels ils ont droit. »

Le ministère des Anciens Combattants ferme neuf de ses bureaux au pays. Pour accéder à leurs programmes et à leurs services, les anciens combattants devront dorénavant téléphoner à un numéro 1?800 ou aller sur le site Web du Ministère. Bon nombre d’entre eux devront faire des heures de route pour voir leur gestionnaire de cas.

« Fermer des bureaux et mettre à pied des gestionnaires de cas, ce n’est pas ce que j’appelle aider les anciens combattants. Le personnel de Service Canada ne connaît ni les voies officielles ni les voies officieuses des programmes pour anciens combattants, a ajouté M. Karygiannis. De nombreux vétérans ont besoin de l’appui personnel qu’ils obtiennent auprès de leur gestionnaire de cas : on ne peut remplacer cet appui par un numéro 1-800 et un ordinateur. »

Dans le discours du Trône, le gouvernement a dit qu’il s’appuierait sur la réussite du programme « Du régiment aux bâtiments » et aiderait les anciens combattants à trouver de bons emplois.

« Le programme ‘Du régiment aux bâtiments’ est excellent, mais c’est une mesure privée à but non lucratif financée par des syndicats et le secteur privé. Les conservateurs de M. Harper ne devraient pas s’en attribuer le mérite, a conclu le député. Ce discours du Trône n’apporte rien de bon aux anciens combattants qui nous ont servis avec tant de courage et de loyauté. »

Personne-ressource :

Margot Doey-Vick, Relations avec les médias
Bureau de l’honorable Jim Karygiannis, C.P., député
Scarborough—Agincourt, 613-992-4501 ou 416-321-2405

 

----------------------------------------------------------------

Manifestation contre la stèle et le square Général Bigeard à Aix les Bains

Pour lire la suite cliquez ici

---------------------------------------------------------------

1 Canadian Battalion

---------------------------------------------------------------

Cyr

--------------------------------------------------------------------

--------------------------------------------------------------------

Jour du Souvenir 2012

--------------------------------------------------------------------

The Link 2012 bulletin

--------------------------------------------------------------------

Confrères paras
J’écris pour demander aux membres de l’ARAC et tous les parachutistes, de répondre à l’appel du « maître de saut » et de soutenir le projet du Mémorial canadien aéroporté, à Edmonton, Alberta. En 2006, le « Airborne Plaza » (Place de l’Aéroporté) et les rues avoisinantes ont été inaugurées lors d’une cérémonie spéciale. Le parc a été surnommé « Perron et Berger ». Plusieurs d’entre-vous se souviennent que Perron et Berger étaient des paras du 1er Commando qui ont perdu la vie en 1974 lors de la rébellion cypriote. Quoique ce furent les seuls membres du Régiment aéroporté à donner leur vie en servant sous les drapeaux, le Mémorial sert à honorer tous les parachutistes canadiens qui sont morts au cours des ans, à l’échelle mondiale.
Le Mémorial canadien de l’Aéroporté sera le premier du genre à être installé ailleurs que sur une base militaire canadienne. Il se trouvera sur le lieu des anciens quartiers de Griesbach où le Régiment aéroporté a été conçu et où ces soldats ont servi. La ville d’Edmonton et la Société immobilière du Canada soutiennent le projet prévu d’un cairn qui sera dévoilé officiellement en juin 2013. M. Bill Dikson et ses « pathfinders » (éclaireurs) sont les initiateurs d’une levée de fonds de plus de $65,000 requis pour construire ce mémorial attendu depuis si longtemps.
Ci-joint, vous trouverez les informations comment apporter votre soutien au projet du Cairn mémorial de l’Aéroporté. Un médaillon de type « challenge coin » sera frappé pour chaque don de $25 reçu par l’Association du Régiment aéroporté du Canada (ARAC). L’ARAC remet la pièce frappée gratuitement pour assurer que les $25 aillent à la levée de fond en totalité.
Au cours des prochains mois, nous vous informerons sur les détails du dévoilement du Mémorial canadien de l’Aéroporté par courriel. Il est donc d’une importance capitale de fournir votre adresse courriel, si vous en avez une. Cet événement aura un impact national et il ne fait aucun doute qu’un grand nombre de militaires actifs et de vétérans seront attendus en grand nombre lors de cet événement de marque.
Votre réponse rapide en soutien à ce projet assurera que le Cairn du Mémorial canadien de l’Aéroporté sera un point de fierté pour l’ensemble des parachutistes et du grand public canadien.

Donald Hind, Président de l’ARAC


cliquez ICI

----------------------------------------------------------------------


cliquez ICI

 

------------------------------------------------------------------------

 

Message du président DON HIND

 

------------------------------------------------------------------------

 

Frères paras,

Bonne nouvelle! Au nom de l’ Association du Régiment aéroporté du Canada, je souhaite féliciter la 1ère FSS pour son exceptionnelle contribution pendant la guerre 1939-45. Le Sénat des E.U. vient de passer une loi décernant la Médaille d’or du Congrès à la 1ère Force des services spéciaux.

Comme toujours, Bon vent, bon saut

Airborne!

Joe

BILL HR3767

 

112ème Congrès 1ère Session

H. R. 3767

Pour décerner la Médaille d’Or du Congrès à la 1ère Force des Services Spéciaux au titre de reconnaissance pour son service hors du commun durant la guerre 1939-45

Président de la Chambre des représentants 23 décembre 2011.

Mr. MILLER de Floride (pour lui-même, Mr. TURNER de l’Ohio, Mr. ROE du Tennessee, Mr. HUIZENGA du Michigan, Mr. WITTMAN, Mr. WOMACK, Mr. KISSELL, Mr. MICHAUD, Mr. JONES, Mr. MANZULLO, et  Mr. FORBES)

Ont présenté la déclaration suivante qui a été portée à l’attention du Committee on Financial Services (Comité concernant les services financiers) et le  Committee on House Administration (Comité concernant l’administration de la Chambre) pour la période subséquemment déterminée par le Président de la Chambre et dans chaque cas pour considération et provisions dans la juridiction du Comité concerné

Déclaration

Décerner la Médaille d’or du Congrès de manière collective à la 1ère Force des Services Spéciaux en reconnaissance de son service exemplaire durant la guerre 1939-45

Qu’elle soit promulguée par le Sénat et la Chambre des représentants des Etats-Unis d’Amérique réuni en Congrès

Section 1. Conclusions

Le Congrès conclut comme suit :
1- La 1ère Force des Services Spéciaux (désignée ci-après comme « la Force ») fut organisée en tant qu’unité Canado-Américaine en juillet 1942 à Fort Harrison près de Helena dans le Montana
2- La Force eut comme but initial de cibler les installations militaires et industrielles qui soutenaient l’effort de guerre allemand y compris des installations hydroélectriques, ce qui limiteraient sérieusement la production de matériaux stratégiques utilisés par les puissances de l’Axe.
3- De juillet 1942 à juin 1943, les volontaires de la Force s’entraînèrent  dans des conditions arctiques périlleuses dans les montagnes de l’Ouest du Montana et dans les voies navigables du Camp Bradford en Virginie
4- L’échelon combattant de la Force totalisait 1800 soldats- moitié Américains moitié Canadiens. Il y avait 800 soldats qui étaient affectés au Bataillon de Service qui fournissait un soutien important aux soldats combattants.
5- Un lien spécial s’est développé entre les soldats canadiens et américains. Ils n’étaient pas séparés par la géographie, même s’ils étaient commandés par un Colonel américain.
6- La Force était unique en son genre car c’était la seule unité durant la seconde guerre mondiale qui était composée de troupes de deux pays différents.
7- En octobre 1943, la Force fut envoyée en Italie où elle s’est battue au Sud de Cassino et sur le Monte La Difensa et le Monte Majo.
8- Les sommets de ces montagnes étaient des points essentiels d’ancrage de la ligne de défense allemande et le 3 décembre 1943, les unités de la Force montèrent jusqu’au sommet escarpé de La Difensa. Montant par une nuit d’encre, le bataillon compta dans ses rangs un grand nombre de blessés et de morts et il dût faire face à une résistance féroce avant de prendre la position allemande. 
9- Après La Difensa, la Force continua à combattre durement à haute altitude, sur des terrains escarpés et dans des conditions météo difficiles. Après les durs combats sur les sommets italiens de Sammucro, Vischiataro, et Remetanea, défendus avec force, le nombre des soldats de la Force passa de 1800 à moins de 500.
10- En 1944, la Force se trouve sur la tête de pont d’Anzio pendant 4 mois, exécutant des raids et des patrouilles agressives. Le 4 juin 1944, les membres de la Force sont les premières troupes alliées à libérer Rome.
11- Après Rome, la Force descendit vers le Sud de l’Italie pour se préparer à la libération de la France.
12- Au petit matin du 15 août 1944, la Force débarqua dans le silence le plus total le long des côtes françaises sur les Iles d’Hyères en Méditerranée. Dans sa progression vers la frontière Franco-italienne, la Force fit face à un feu nourri et soutenu des garnisons allemandes.
13- Après avoir sécurisé la frontière franco-italienne, l’Armée US demanda la dissolution de la 1ère Force des Services Spéciaux le 5 décembre 1944, à Nice, France.
14- En 251 jours de combat la Force comptabilisa 2314 morts et blessés soit 134% de ses effectifs de combat. Elle captura 30000 prisonniers, reçut 5 United States Campaign Stars (5 étoiles de campagne des E.U) et 8 distinctions au combat canadiennes. Toutes ses missions furent un succès.
15- Les Etats-Unis seront éternellement redevable à ces soldats pour leurs actes de bravoure désintéressés, actes effectués au péril de leurs vies dans des missions furtives pour la liberté.
16- Le travail incomparable de la Force le long des mers et du ciel en Europe fut d’une importance cruciale pour repousser l’avancée Nazie et libérer un grand nombre de villes françaises et italiennes.
17- L’attachement qui liait les soldats US et Canadien a passé l’épreuve du temps et durant des décennies, ils ont continué à se rencontrer dans des réunions  tantôt au Canada et tantôt aux  US.
18- Les traditions et honneurs que porte la 1ère Force des Services Spéciaux sont aujourd’hui ceux d’unités d’actives de renom de grandes démocraties comme les Forces spéciales des US, le Régiment aéroporté du Canada ainsi que le Régiment des opérations spéciales du Canada.

Sec 2. Médaille d’or du Congrès

[a] Récompense décernée- par le Président de la Chambre des représentants et le Président pro tempore du Sénat qui feront les arrangements nécessaires pour que la récompense de la part du Congrès, 2 médailles représentant l’emblème de la 1ère Force des Services Spéciaux, soit délivrée à titre collectif en reconnaissance pour sont dévouement durant la guerre 1939-45.
[b] Dessin et frappe – Pour les besoins de la récompense et comme ci-mentionné le Secrétaire du Trésor (appelé Secrétaire partout ci-dessous) fera frapper les médailles d’or avec les emblèmes appropriés, appareils et inscriptions qui seront choisis par le Secrétaire.
[c] Récompense donnée au Smithsonian et à l’Association de la 1ère Force des Services Spéciaux
[1] - En général - Suivre la récompense donnée au Smithsonian et à l’Association de la 1ère Force des Services Spéciaux  sous l’article [a] -
  [A] Médaille en or qui sera donnée à l’Institution du Smithsonian où elle sera présentée de manière appropriée et disponible pour des recherches
  [B] une médaille d’or sera donnée à l’Association de la 1ère Force des Services Spéciaux à Helena au Montana. 
[2] - Le souhait et le but du Congrès – Le Congrès souhaite que le Smithsonian Institute et l’Association de la 1ère Force des Services Spéciaux exposent les médailles d’or reçues selon le paragraphe 1 ailleurs et ce tout particulièrement à des endroits intimement associés avec la 1ère Force des Services Spéciaux comme Fort William Henry Harrison à Helena au Montana.

Sec 3 copies des médailles

Le Secrétaire peut faire frapper et vendre des copies en bronze de ces médailles d’or en accord avec la Section 2 et ce à un prix qui couvre le coût des médailles, cela inclut la main d’œuvre, les matériaux, les matrices, l’utilisation des machines et les frais généraux.

Sec 4 Médailles nationales

Les médailles frappées selon cette loi sont des médailles nationales selon le Chap 51 du Titre 31 du United States Code.

Sec 5 Autorité d’utilisation des fonds et recettes des ventes

[a] - Autorité d’utilisation des fonds – est autorisé le déboursement par la United States Mint Public Enterprise Fund de pas plus de $30,000. pour payer le coût de la médaille selon la Section 2
[b] - Recette des ventes –Les montants reçus à la suite de la vente des copies de la médaille en bronze selon la Sec 3 seront déposés à la United States Mint Public Enterprise Fund.